Animal Crossing: New Leaf

Quoi dire sur cette série qui n’a jamais été dit ? New Leaf est le premier titre à être disponible sur la 3DS de Nintendo mais pas le premier sur une console portative. Dès la création de votre partie, on sent quelques ajouts qui donnent une petite touche de nouveauté à une série qui dure depuis déjà un peu plus de 11 ans. Est-ce que le petit nouveau possède assez de changements pour vous inciter à acheter un autre jeu ? Dans mon cas, ce fut un oui. J’ai donc du dire adieu à toute vie social pendant quelques jours et voici pourquoi…

Pour ceux qui n’ont jamais joué auparavant, l’histoire est fort simple : vous arrivez dans un nouveau village, on vous loue une maison pour une somme faramineuse, et on vous encourage à explorer, ramasser et vendre des items, etc. Ce qui est différent cette fois-ci est que vous n’êtes plus un simple villageois, vous êtes le maire de la petite ville. Avant même d’avoir installé vos choses, l’assistante de l’ancien maire Isabelle vous accueille et vous annonce que vous êtes le nouveau maire (zéro élection ?). Vous allez devoir, entre autres, investir dans les projets de la ville, faire la collecte de signatures pour une boite de nuit, promulguer des lois. Vous avez maintenant le contrôle sur ce qui se passe dans votre village d’adoption. Avant que vous posiez la question : si vous êtes le 2e ou 3e joueur (si vous êtes plusieurs à partager la console/cartouche), votre personnage ne sera qu’un simple citoyen et n’aura pas accès aux tâches administratives.

Il est possible de personnaliser son personnage avec des vêtements de toutes sortes, des coiffures, des accessoires pour la tête ou le visage comme des lunettes, des casquettes, et même des souliers désormais (aussi disponibles : des pantalons et des bas). Comme dans les opus précédents, le magasin général grossit avec le temps, laissant une plus grande sélection d’objets à se procurer, avec du nouveau stock à tous les jours. Nous vous recommandons du même coup de collectionner vos Play Coins : monnaie accumulée lorsque vous laissez votre 3DS sur le mode veille et que vous prenez des marches; le système vous attribue 1 Coin par 100 pas, pour un maximum de 10 par jour. Elles vont vous servir à acheter des biscuits chinois, qui contiennent des prix diverses directement de la collection Nintendo. Alors si vous tenez à tout prix avoir la Master Sword (svp), un chapeau de Toad, un Bullet-Bill ou le masque de Samus Aran, c’est ces biscuits-là qu’il vous faut. C’est aussi possible de changer la couleur de vos meubles. Après plusieurs visites au magasin Re-Tail, Cyrus, l’alpaca qui dort habituellement, vous offrira la chance de personnaliser la thématique des couleurs de l’item présenté, et ce pour un très bas prix. Malheureusement, le choix de couleurs n’est peut-être pas toujours celui qu’on avait en tête…au moins, il vous fait la suggestion avant de peindre le tout.

Par ailleurs, vous n’avez pas accès à tout dès le début du jeu; avec le temps, des établissements viendront s’établir tel un club de danse, un coiffeur, un vendeur de souliers, etc. Certains, par contre, seront suggérés par les habitants, qui demanderont un investissement monétaire dans une boite à donation (un Giroïd bien heureux appelé Lloyd). Le musée est aussi de retour : désormais situé sur la Route principale, tout près des magasins, le deuxième étage est réservé pour des expositions personnelles. Vous pouvez louer une salle d’exposition et y présenter tout ce qui vous passe par la tête, de la même façon dont vous décoreriez votre maison. C’est aussi possible d’acheter des outils spéciaux et des meubles thématiques pour vos expositions. Il existe aussi la Dream Suite, qui vous permet d’aller visiter les villages des d’autres joueurs sans créer du dommage à leur disposition, en ligne (pour vous foutre la chienne un tout petit peu, trouvez le village d’Aika….).

Il n’y a pas que des mégas constructions qui peuvent être entreprises : votre ville requiert aussi un peu d’aménagement paysager. Les habitants de votre petite communauté vont suggérer des plus petits projets, moins coûteux, qui vont s’amalgamer avec l’aspect plus rural. Une fois assis dans la chaise de maire, choisissez dans la liste offerte le projet à réaliser. Besoin d’un pont en bois pour relier deux berges ? Le voilà. Une jolie fontaine ? Facile ! Des lampadaires ? Y’a de ça aussi. Votre assistante et vous irez choisir l’endroit où sera placé le tout. Quelques arbres et fleurs seront déplacés durant l’aménagement, au besoin, mais avant de confirmer le tout, on vous fera un petit aperçu. De la même manière que les projets plus ambitieux, un Giroïd sera disponible sur le site pour recueillir les fonds nécessaires. Les habitants vont contribuer au financement, mais je peux vous dire que par expérience, ils sont un peu gratteux… Je souhaite pour vous d’avoir une autre personne qui joue à New Leaf sur la même cartouche pour vous donner un coup de main.

 

L’île tropicale est encore une fois accessible par bateau. Par contre, cette fois-ci Kapp’n vous charge 1000 bells l’aller-retour. Ce n’est pas un gros montant mais tout de même un pensez-y bien avant de faire plusieurs voyages par jour. On vous retire tout le contenu de vos poches dès votre arrivée (qu’on vous remettra à votre retour, ne vous inquiétez pas). Un giroïd sera sur place pour vous permettre d’emprunter gratuitement des outils et ainsi, profiter de la faune bien distincte de l’île où c’est toujours l’été. Vous pourrez pêcher, attraper des insectes, ramener des fruits exotiques, plonger pour trouver des coquillages mais aussi participer à des activités pour gagner des médailles. Les activités varient de jours en jours mais il y a l’habituelle chasse aux fossiles (où vous devez trouver les morceaux constituant un dinosaure bien précis), un jeu d’association de paires d’items, course aux coquillages, un cache-cache, etc. L’île détient un magasin où vous pouvez acheter des items exclusifs grâce à ces médailles, qui sert de monnaie sur l’île (vos bells sont inutilisables la bas, soit dit en passant). Prêt à retourner sur la terre ferme ? Déposez vos nouvelles acquisitions dans le panier à la réception et ils vous seront livrés à votre arrivée.

Il n’y a pas que des plus à Animal Crossing. Le gros hic à ce jeu est le niveau d’implication et de dédication qu’il nécessite. Comme mentionné plus tôt, ce n’est pas un jeu qui vous gardera devant l’écran devant pendant plusieurs heures à la fois (à moins de vraaaaaiment aimer pêcher le poisson); c’est plutôt un jeu qui va récompenser toutes vos petites actions au quotidien. Les citoyens de votre village ont besoin de vous pour effectuer des tâches diverses que se soit d’aller porter un paquet livré par erreur chez eux, de jouer à la cachette, ou même leur faire visiter votre maison (ou l’inverse). Ce sont malheureusement toujours les mêmes types de tâches qui reviennent souvent mais c’est un “mal” à vivre puisque c’est l’une des façons les plus rapides de recevoir des items gratuitement, et aussi quelques fois,  des trucs non-disponibles autrement. Ça vous permet aussi de bâtir une relation avec vos habitants qui, en retour, augmentera leur attachement à la ville en participant (aux événements spéciaux, à l’entretien général du village, par exemple.). Ca vaut le coup de prendre le temps de parler à chacun d’eux le plus souvent possible même si ça devient redondant par moment.

Les couleurs sont vibrantes et le rendu 3D est bien fait. Il n’est pas obligatoire de l’activer mais celui-ci ajoute un effet incroyable et, qui plus est, non gênant. Vous avez le choix du nom et de la disposition de la ville dès le départ : lorsque vous êtes dans le train pour emménager en ville, on vous suggère quelques gabarits. Vous avez même la décision finale de l’endroit où vous installer. Fini les villes mal conçues !

L’interface est très simple mais efficace et se contrôle soit avec le toucher, soit avec le stick directionnel. L’encyclopédie fait son retour dans vos poches, qui répertorie tous les insectes et poissons que vous aurez attrapés. Changer d’outil se fait à l’aide du D-pad (beaucoup plus rapide que d’ouvrir son inventaire et sélectionner celui voulu).

 

C’est difficile (voir impossible) de prédire combien de temps vous risquez de jouer à Animal Crossing: New Leaf. Certains d’entre vous vont peut-être se tanner après quelques jours ou d’autres, comme moi, joueront une petite demi-heure-quarante-cinq-minutes à tous les jours pendant des  mois. Puisque le jeu se passe en temps réel, les saisons et les heures se reflètent dans le jeu; les magasins respectent des heures  d’ouverture. Chaque saison possède des événements et une faune propre à elle, les habitants ont des horaires à respecter et risque de vous donner rendez-vous, certains ameublements ne sont disponibles que pendant une certaine saison, etc. Il y a aussi des visiteurs qui feront leur tour quotidiennement : le dimanche, Joan la vendeuse de Navet se promène en ville, Katrina la diseuse de bonne aventure, Red le vendeur d’œuvres d’art (souvent fausses), KK Slider et DJ KK qui jouent de la musique au club local, Sahara qui vend des planchers et des tapisseries selon vos meubles, et quelques surprises.

Il y a quelques chose d’unique à New Leaf et c’est le sentiment d’avoir contribué, modelé son environnement à son goût. Il y a de tout pour combler vos visites hebdomadaires en ville et le jeu vous donne le goût d’y jouer un peu à tous les jours. Les concepteurs ont ajoutés au jeu des petites touches qui rendent l’expérience nouvelle mais sans dépayser les vétérans de la série. La formule reste sensiblement la même mais certaines des tâches répétitives semblent bien moins laborieuses (il est possible de donner plusieurs items en même temps au musée, et le système ne vous force pas à chercher ce qui a déjà été offert, entre autres). Il faut seulement s’attendre à devoir adapter son horaire selon les habitants de votre village. Vous pourriez avancer l’heure de votre 3DS mais cela ne gâcherait-il pas une partie du plaisir ? Un bon achat pour les jeunes et aussi les moins jeunes.

 

  • Facile à comprendre et à jouer
  • Brin de nouveauté dans le concept du jeu, sans changer la recette complètement
  • Excellent ratio temps vs. argent
  • Jeu relax à sortir lors du lunch, par exemple
  • Charmant et récompense l’implication

  • investissement de temps important
  • activités de tous les jours redondantes

Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Écrit par :

@halokitty008
31 July, 2013

ETG sur les Réseaux