Assassin’s Creed Unity

2014 donne lieu à deux Assassin’s Creed, bande de chanceux ! Le gros budget mis sur Unity plutôt que sur Rogue (last-gen) a-t-il porté fruit malgré un lancement difficile, des visages manquants et des bugs bizarres ? Peut-être est-ce dû au fait que j’ai attendu les patchs avant de m’y lancer…? Quoi qu’il en soit, honnêtement, de mon côté, j’ai vraiment pas grand chose à lui reprocher et cela fait mon bonheur.

Unity nous met dans les souliers d’Arno Victor Dorian, un jeune français qui a perdu son père à un très jeune âge, froidement assassiné tout près de lui. Pris en charge par un homme de la bourgeoisie, Arno se retrouve accusé expéditivement du meurtre de ce dernier et est expédié à la Bastille d’où il fera la connaissance d’un Assassin qui le recrutera à la cause. Plus il tentera de retrouver les coupables de l’assassinat de Monsieur De La Serre, plus loin il se retrouvera dans une conspiration des plus élaborée.

Quoi que le départ de cette nouvelle aventure semble n’avoir rien de spectaculaire, voir déjà-vu, retourner dans une ville aussi grandiose et chargée que Paris (au contraire des îles et petits villages des dernières sorties de la série) était assez pour me convaincre de me ré-embarquer pendant de nombreuses heures d’affilées, et complètement oublier ce qui se passait autour de moi; j’étais à Paris durant la Révolution Française.

Paris ! Oh mon dieu, Paris est magnifique. La ville est bondée de gens turbulents et avec ses twists et tournants de rues, on sent un état de tension constant. C’est facile de s’y perdre (ou étais-je trop absorbé par l’atmosphère ?). On peut entrer dans plus de bâtiments qu’auparavant, et ce, pas nécessairement dans le cadre d’une mission. Ça donne un état d’immersion et de réalisme que l’on n’avait jamais vu dans la série.

Étant situé en plein cœur de la Révolution Française (1789-1799), des rues sont remplis de manifestants, de fouteurs de troubles, de gens affamés et bien entendu, ceux prit entre tout ça. La milice vous tient à œil et n’hésites pas à vous courir après même si vous n’avez pas commis de crime tout près. La violence et la terreur règnent en grand, sans résistance; la justice populaire bat sont plein.

J’ai lu quelques textes qui reprochent à Unity de forcer les microtransactions sur les joueurs en rendant l’argent difficile à acquérir pour s’offrir de l’équipement adéquat. En rénovant les clubs sociaux, qui eux en retour vous génèrent un revenus supplémentaire constant, j’ai toujours pu avoir l’équipement de mon choix et du bon niveau. Je ne comprend pas pourquoi les gens en ont fait tout un plat.

Les missions d’assassinat nous laissent plus de liberté qu’auparavant; plusieurs opportunités s’offrent à vous et vous vous en servez de la manière qui vous convient. Je vous conseille fortement d’en faire votre priorité puisque ces distractions servent grandement à rendre votre entrée ou votre sortie de missions bien moins ardues. L’assassinat du roi des Thunes en est un excellent exemple: couvrir les cheminées souterraines a permis d’engouffrer les égouts avec plein de fumée, me permettant ainsi d’échapper ni vu ni connu.

Les nouvelles missions co-op en ligne ont une bonne cadence. Elles sont longues et les zones où elles se développent sont grosses et bien remplies. On n’y entre pas tête première et vous pouvez interagir avec vos compagnons d’armes selon les habilités débloquées (partager des potions, partager sa eagle vision, etc.). Les récompenses pour la complétion valent amplement la peine de s’y attarder.

Et pour ceux qui veulent se donner des maux de tête, il y a les glyphes de Nostradamus cachés un peu partout à Paris. Ce sont des quatrains qui vous indiquent un endroit où trouver le prochain indice et ainsi de suite (3 ou 4) jusqu’à ce que vous trouviez un fragment, qui vous permettra éventuellement de débloquer une armure légendaire. Ça prend une expertise de l’histoire et de l’architecture parisienne pour les trouver par vous-même…ou on peut toujours tricher sur le net…

AC: Unity repropose l’idée des multiplateformes interconnectées avec son application compagnon. C’est à partir de votre téléphone intelligent (Android et iOS) que vous recruterez des assassins et les enverrez sur des missions (de la même façon qu’on le faisait dans Brotherhood). Il y a aussi des casse-têtes sur des monuments historiques importants pour débloquer des missions pour vos assassins. En vous connectant à votre compte Uplay, vous pouvez suivre votre Arno sur la map et ce que vous débloquez dans le jeu, se verra dans l’appli.

Aussi plaisant et gratuit soit-il, les points Nomad que vous accumulez ne peuvent s’utiliser dans le jeu que si vous débloquez l’option à 2$ !! Les coffres dans le jeu ne peuvent qu’être ouverts de cette manière. Beurk ! Amusez-vous dans l’application mais sérieusement, je trouve ça ridicule de devoir débourser davantage pour débloquer quelque chose dans le jeu. Du vrai niaisage :( D’ailleurs, après 2-3 jours, j’ai complètement oublié son existence.

Et je n’ai jamais pu m’inscrire et essayer AC Initiates; le site a été mis en maintenance durant le temps des fêtes et n’a jamais été remis en place depuis. À part le courriel que j’ai reçu qui m’invitait à m’inscrire pour partager mes statistiques, je ne sais franchement pas à quoi ça sert.

[MISE À JOUR – 20 février 2015: la 5e patch vient de débloquer les coffres réservés exclusivement à l’appli et à Initiates; c’est désormais possible de tous les ouvrir sans problème, et ce à partir du jeu.]

Donc, en résumé, est-ce que Unity vaut la peine d’être acheté ?  Selon mon expérience, je peux vous dire que oui ! J’ai enfin eu le même sentiment qu’en entrant à Rome dans les souliers d’Ezio à l’époque. Les villes bondées de monde et finement détaillées me font craquer et Unity prouve qu’il est capable de retirer les moments superflus pour un jeu plus robuste. J’ai joué sur PC (et un peu plus d’un mois après sa sortie) et je crois m’être sauvé de beaucoup de troubles de cette manière. Unity ne mérite pas la mauvaise réputation qu’il détient présentement; il avait simplement besoin d’un peu d’amour et un pas pire patchage :)



 

Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Les commentaires sont fermés pour cet article

Écrit par :

@halokitty008
20 January, 2015

ETG sur les Réseaux