HitmanGO

Être un assassin, ça prend beaucoup de planification et par-dessus tout, du sang-froid.

C’est clair d’entrée de jeu que HitmanGO est différent des autres jeux de la série et c’est ce qui fait son charme. Le jeu sur plateforme mobile laisse tomber les scènes d’actions et les environnements ouverts, seule la planification froide et reposée reste. Le tout, en direct d’un plateau d’échecs.

Le jeu est simple : on vous demande de déplacer votre pion de l’Agent 47 sur le plateau et l’objectif est de vous rendre au point de sortie. 3 objectifs optionnels se rajoutent à votre mission et peuvent varier entre de simple “Ne tuer aucun garde”, “Ramasser la mallette” ou “Réussir la mission sous X nombre de tours ou moins”.

Plusieurs types de gardes vont se dresser contre vous. Les gardes agissent différemment et sont facilement reconnaissables à la couleur de leur veston plus particulièrement; les jaunes, les plus communs, vont se déplacer vers l’avant dans un trajet donné et sont les plus faciles à contourner (ou à se débarrasser), mais la difficulté monte assez rapidement avec des gardes stationnaires et d’autres qui sont dos-à-dos.

Lorsque je disais que le jeu requiert beaucoup de planification et du sang-froid, c’est ce qui ressort le plus de mon temps passé avec ce dernier. Non, seulement dans son design innovateur mais aussi dans son atmosphère. La musique en arrière-plan est très discrète et vous déplacez littéralement des pions sur un plateau. Pas d’explosions, pas de boutons compliqués, ni de poussée d’adrénaline. Son style de jeu est parfait sur mobile pour les pauses-cafés ou les trajets en autobus. Votre cerveau est mis à contribution mais dans un environnement complètement repensé.

Sans savoir comment y jouer, l’aspect visuel est probablement la première chose qui m’a accroché dès les premiers instants. En fait, même avant d’avoir pu y jouer (j’ai des appareils Android), je suivais les nouvelles à savoir quand j’allais pouvoir mettre la main dessus. Une première pour un jeu mobile dans mon cas !

Vous devrez user de tout l’arsenal à votre disposition, différent à chaque mission. Des déguisements dispersés, des clés par terre pour ouvrir des portes, etc. Il y a même des pierres ou des canettes de liqueur pour alerter les gardes et les envoyer sur une fausse piste. Il y a aussi des trappes pour vous déplacer d’un endroit à l’autre rapidement. Ne vous inquiétez pas, par contre, vos Silverballers ne sont pas bien loin et vous les retrouverez à quelques occasions.

Autant où je suis tombé rapidement en amour avec le style de jeu, le niveau de difficulté est hallucinant. Droit à l’erreur ? Zéro. Explication des nouveautés de la mission ? Nada. C’est votre responsabilité d’essayer et d’apprendre de vos erreurs. Est-ce une mauvaise chose ? Pas du tout mais cela va arriver que beaucoup de missions vont vous faire rager. La leçon d’en tirer est de bien réfléchir avant de bouger et planifiez vos coups à l’avance. C’est la clé du succès. Si vous êtes mal pris, il y a une possibilité d’utiliser les indices fournis, mais en petite quantité. Après qu’elles soient toutes utilisées, le seul moyen d’en ravoir est de les acheter dans la boutique avec de la vraie monnaie.

Le jeu est amplement complet pour un jeu mobile. Les assassinats sont débloqués lorsque vous avez atteint un niveau donné d’objectifs complétés. Jouez normalement et vous aller pouvoir accéder à un maximum de contenu. Les fans de la série seront d’autant motivés puisque Square Enix Montréal a refait la mission “Curtains Down” de Blood Money. Mon tableau favori ! Et que dire de la présence d’Ave Maria lorsque vous êtes confrontés à votre cible. Puissant.

Malgré mes petites frustrations avec la difficulté, j’ai un temps magique avec HitmanGO. C’est un concept nouveau et tout à fait approprié pour les plateformes mobiles. J’ai joué principalement sur tablette (choix personnel) mais le jeu est parfait pour les plus petits écrans. L’aspect diorama est merveilleusement bien produit et réalise tout le potentiel du concept. Un peu plus cher que d’autres jeux sur les boutiques, mais la qualité et la quantité du contenu justifient amplement le coût, sans hésitations. Hitman sur la Go quoi !


 

  • Concept éclaté pour un jeu de Hitman
  • Plateforme mobile parfaite pour ce type de jeu

 

  • Difficulté grimpe rapidement dans les niveaux
  • Beaucoup d’essais-erreur

 



Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Écrit par :

@halokitty008
25 June, 2014

ETG sur les Réseaux