Letter Quest: Grimm’s Journey

On ne jouera pas avec les mots, mais Letter Quest: Grimm’s Journey est définitivement un très bon jeu d’épellation mêlé d’un brin de jeu de rôle qui a vu le jour en février dernier. Le concept n’est pas nouveau : on a un tableau avec des lettres avec lesquelles on doit épeler des mots pour détruire des ennemis. Avec quelques bonnes variantes sur ce thème et une présentation très attrayante, Bacon Bandits se taillent définitivement une place à eux-mêmes dans le marché.

Nous contrôlons Grim, la Grande Faucheuse en version mini, alors qu’il traverse divers niveaux remplis de monstres à vaincre en créant des mots avec les tuiles de lettres disponibles.

Chaque niveau complété donne une étoile sur trois. Pour obtenir la deuxième étoile, il faut reprendre le niveau sous un laps de temps donné. La troisième étoile est plus compliquée à obtenir : il y en va d’un défi spécial, unique à chaque niveau, tel que passer le niveau en utilisant que deux mots en tout. Aussi, les tuiles de lettres individuelles peuvent aussi modifier le jeu : certaines tuiles craquées ne créeront pas d’attaques du tout lorsque utilisées, d’autres vous aideront comme quand toutes les tuiles d’une rangée donnée se transforment en voyelles.

Les monstres quant à eux ne sont pas du tout routiniers à combattre: certain fantôme n’obtiendront du dommage que si les mots envoyés commencent par une voyelle ou encore utiliser les tuiles des coins du tableau pour vaincre un robuste zombie. Toujours pour ne pas tomber dans la routine, au milieu de certain niveaux, nous tomberont sur des coffres qui eux auront besoin d’une petite partie de bonhomme pendu pour s’ouvrir. Les choses restent toujours fraîches et nouvelles, ce qui est bienvenu dans un jeu d’épellation.

Pas besoin de maîtriser au niveau universitaire la langue de Shakespeare pour s’y amuser non plus. Je me suis mise au défi de compléter trois niveaux en utilisant un vocabulaire anglophone comparable à celui que j’avais étant enfant (yes, no, jump, toaster…) et j’ai réussi à faucher plusieurs monstres facilement.

L’aspect jeu de rôle est lié à la possibilité de faire monter de niveau nos attributs à l’aide des gemmes collectées à chaque tableau réussi. Des quêtes nous sont aussi proposées tout au long du jeu, comme d’épeler 5 mots de quatre lettres pendant un niveau, ou encore d’utiliser en tout 25 fois les tuiles des quatre coins au fil de nos aventures. Pour garder une bonne vigueur, des potions sont disponibles au magasin.

Tandis que le jeu de base est gratuit, on nous offre aussi d’acheter, contre argent sonnant, des gemmes supplémentaires. Par contre, votre expérience de jeu ne souffrira pas du tout si vous préférez ne pas investir financièrement.

 

  • Variante fantastique d’un jeu trop souvent cliché

 

  • Rien du tout!

 


Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Écrit par :

@Cokamouse
26 March, 2014

ETG sur les Réseaux