Mario Kart 8

Si la sortie de Donkey Kong Country: Tropical Freeze ne vous a pas encore convaincu d’aller au magasin vous procurer une Wii U, est-ce que vous dire que vous manquez tout un fun fou avec Mario Kart 8 réussira ? En tout cas je l’espère, parce que de mon côté, je n’ai même pas pris la peine d’éteindre ma console pour vous écrire ces quelques mots tellement j’ai du fun.

Après plus de 22 ans, la série continue d’être un must pour toute la famille et Mario Kart 8 réussit très bien à nous séduire et à nous garder accroché pour des heures durant. Même si la formule est restée sensiblement la même, celui-ci introduit quelques nouveautés : des nouveaux items, des personnages qui font leur première apparition mais surtout, des karts qui défient toute gravité.

8 tournois vous attendent au final : 16 nouvelles pistes et 16 pistes rétro mises au goût du jour, avec nouvelles fonctionnalités et graphiques rehaussés. Les nouvelles pistes sont très bien songées et vont demander des habilités bien aguerries. Elles sont plus soignées en terme de design mais aussi, demande un plus haut niveau d’attention : manquer un tournant peut vous coûter la victoire assez facilement. Les nouvelles sections en Zéro-G vont vous étourdir au début mais vous allez vite les apprécier. Cela semble un petit détail mais faire une course sur le plafond ou sur les murs, c’est drôlement plaisant. Oh et les raccourcis ne sont pas faciles à trouver ni à réussir. Il faut beaucoup de pratique et les bon items, mais une fois maîtrisé, cela va vous donner un avantage considérable contre vos adversaires.

C’est probablement ce qui démarque Mario Kart de la compétition : oui, c’est possible de perdre contre des “Newbies” à cause des items et la chance du débutant (ça nous arrive à tous malheureusement), mais bien maîtriser les pistes va  vous donner un “edge” de plus. Profitez pleinement de ce que le jeu vous permet d’accomplir, que ce soit en suivant un joueur de proche pour bénéficier d’un speed-boost, faites du power-sliding dans les tournants pour économiser quelques millièmes de secondes, ramassez des sous qui traîne sur le pavé pour augmenter votre vitesse générale et bordel, foncez dans les autres joueurs en mode Zéro-G pour un mini boost. Il n’y a pas de mal à profiter de tous les avantages que le jeu vous offre.

Un vaste choix de véhicules, de roues et de parachute s’offre à vous et se débloquent assez aisément. Suffit de terminer premier dans les Grand Prix et accumuler des pièces de monnaie. C’est important de porter attention aux statistiques de chaque morceau pour optimiser votre style de jeu.

Mario Kart 8 nous présente 3 nouveaux items: la plante Piranha, le Boomerang et le Klaxon. Sans devenir des objets aux pouvoirs absolument disproportionnés, ils donnent une nouvelle dynamique aux items classiques. Les personnages bien connus refont leur apparition dans le tableau des participants. J’ai toujours eu un faible pour Bébé Mario ou Bébé Luigi mais avec l’addition de Bébé Peach, Bébé Rosalina et Bébé Daisy, je trouve qu’on commence à avoir un peu trop de version mini. Ça me semble paresseux comme approche. Heureusement que les Koopalings reviennent en scène. Je n’ai jamais d’ailleurs compris pourquoi Nintendo les avaient gardés dans l’ombre; ils sont bien plus intéressants que Bowser Jr. Bref, à chacun ses goûts.

Le jeu se joue aussi bien avec toute la panoplie de contrôleurs disponibles. J’ai acheté une manette Wii U Pro pour l’occasion et ne regrette pas du tout mon choix; l’ergonomie de la manette est très bien adapté à mes choix de gamer et la conduite se fait à merveille. Le gamepad est aussi une excellente alternative mais malheureusement n’offre rien vraiment à se mettre sous la dent, à part une carte de la piste et quelques informations sur le peloton d’arrivé. Pratique tout de même si vous préférez jouer à partir de cet écran plutôt que sur votre téléviseur.

On peut jouer jusqu’à 4 sur la même console, ou jouer en ligne à 2. Bizarrement, le joueur tenant le Gamepad ne peut pas avoir son écran seul et laisser la TV aux autres joueurs sur le divan. Peut-être que ça aurait donné un avantage mais bon, à deux, je n’aurais pas dit non à la séparation des écrans.

C’est simple d’embarquer sur le mode en ligne et je n’ai rencontré aucun problème de lag. Jusqu’à 12 joueurs en même temps peuvent courser et selon votre position finale, vous augmentez votre score. Attention, les joueurs sont sans pitié. Préparez-vous à en baver.

Si vous préférez les modes hors-lignes, il y a toujours les choix classiques tels que Grand Prix, Versus, Time Trial et Battle. Par contre, sachez qu’il n’y a plus d’arène spécifique aux batailles; ce n’est désormais qu’une piste de course simple où se battent les joueurs pour crever les ballons des autres, en équipe ou pas.

Après chaque course, vous pouvez voir les meilleurs moments en temps réel ou en slow-mo et vous pouvez même les partager. C’est possible d’éditer ce que vous voulez afficher selon certains critères comme les joueurs impliqués, basés sur de l’action ou tout autre type.

Malgré le fait que Mario Kart 8 ne réinvente pas la recette des jeux de courses qu’il a instauré il y a plus de deux décennies, ce dernier est tout à fait un Must pour les propriétaires de Wii U. Jouer à plusieurs reste la meilleure façon d’y jouer et les nouvelles fonctionnalités ajoutent un peu plus de variétés et de dynamisme que vous ne vous tannerez pas de ci-tôt. C’est comme le nouveau modèle de vos pantoufles préférées : vous ne pensiez pas en avoir besoin mais une fois achetées, vous êtes tellement confortable que vous ne voulez plus porter autre chose.

  • plus de courseurs, plus de personnalisation des véhicules
  • les pistes sont tellement jolies visuellement
  • les portions antigravité sont franchement enivrante
  • bonne combinaison d’items à utiliser

 

  • le mode battle que l’on aimait a été remplacé par un mode bien moins intéressant.

 



Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Écrit par :

@halokitty008
06 June, 2014

ETG sur les Réseaux