Mount Your Friends

Le jeu Mount Your Friends est le genre de choses que l’on ne regarderait pas normalement, mais comme une barre de chocolat à côté des caisses, une fois devant celui-ci on se retrouve intrigué. Le nom du jeu est louche, les graphiques le sont aussi et le slogan n’aide pas à enlever le doute qui plane sur la nature du jeu. Mais pourtant, c’est le jeu à sortir lors de vos partys. Si vous êtes fan des petits jeux Flash de style QWOP, vous allez aimer ce jeu-là.

Selon les concepteurs du jeu, Mount Your Friends est un jeu de compétition sportive qui vous met dans la peau d’athlètes de grimpe…sur d’autres personnes. Le but du jeu est simple : créer une gigantesque pyramide humaine, un athlète à la fois. Chacun son tour, les joueurs prennent possession d’un athlète et tente d’atteindre des nouveaux sommets. Pour ce faire, il vous faudra grimper sur les autres et placer votre personnage d’une façon dont il prend le plus d’espace possible (le truc c’est de jouer avec la hauteur). Si vous n’arrivez pas à installer votre athlète dans les délais requis ou si tout simplement vous tombez et n’arrivez pas à remonter, c’est partie terminée.

Je vous entends déjà demander “C’est quoi l’attrape ?”. Et bien l’attrape se retrouve au niveau des contrôles. Ce n’est pas pour rien que j’ai mentionné le jeu QWOP plus tôt. Comme ce dernier, vous contrôlez les membres de votre athlète avec le A, B, X, Y de votre contrôleur et la direction de ces derniers avec le joystick. Donc, pour grimper la pyramide, vous allez user de dextérité manuelle et pesez sur le membre associé, le placer, choisir un autre membre, le placer et ainsi de suite. Dit comme ça, ça sonne presque simple. Et c’est là que vous auriez tort. C’est loooooin d’être facile. Vous n’avez que 60 secondes pour articuler dans un ordre loufoque les membres de votre athlète pour lui permettre de se rendre au sommet. Plus il y a de tour réussi, plus la pyramide est haute.

Les graphiques du jeu sont euh…assez cheaps disons-le. C’est très coloré et pas réaliste du tout (vous n’avez qu’à penser à la gravité et au truc qui ne cesse de tourner que l’on ne nommera pas). Mais le gros attrait de ce type de jeu est le plaisir compétitif entraîné. Tout seul, c’est meh. En gang dans votre salon, le party est pogné. Avec un verre dans le nez et tout le monde embarque (jeu de mot pas voulu). Le tout est accompagné d’une bande sonore de guitare épic, qui ne pourrait pas plus crier la testostérone même si elle l’avait souhaité.

Pour le moment, le jeu n’est disponible que sur le Xbox Live Arcade, dans la section Indie, pour la modique somme de 80 points MS (en vraie monnaie, c’est genre 1.05$). Une version PC se retrouve présentement sur Steam Greenlight (c’est-à-dire qu’il attend l’approbation d’assez de joueurs pour devenir disponible pour l’achat). Si le jeu vous intéresse, allez voter pour lui et peut-être un jour le verra-t-on dans la librairie. De plus, les concepteurs nous promettent un peu plus d’options s’ils passent l’étape d’approbation.

Les parties ne durent pas longtemps mais plus vous y jouer, meilleurs vous devenez et plus chaude sera la compétition. C’est un jeu crasse, simple mais où les fous rires sont faciles et nombreux. En plus, c’est pas cher.

 

  • on l’a tu dit que c’était vraiment pas cher ?
  • concept simple, mais avec une twist

 

  • à ne pas sortir dans les partys de famille. À moins d’avoir une grand-mère pas coincée du tout. À votre discretion….
  • manque d’options (à venir peut-être dans la version possible sur Steam)

 


Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Écrit par :

@halokitty008
09 August, 2013

ETG sur les Réseaux