NHL 14

En tant que québécois, je me dois d’être un fan de hockey, et en plus, je suis un fan de jeux vidéo. Il est donc logique que je sois en file dès la première heure pour me procurer NHL. Cependant, il y a quelques années où je sens qu’EA profite des amateurs de la série (et peut-être aussi du fait qu’il n’y a aucune compétition) pour se faire de l’argent et malheureusement cette année et l’une de celles-là.

NHL 14 est un très bon jeu, il ne faut pas me méprendre. Dans la gamme de jeux de sport (et dans quelques autres séries comme Call of Duty désormais) où il y a une édition à chaque année ou presque, nous « devons » l’acheter car nous aimons la série et/ou surtout parce que si vous n’avez pas la dernière édition, vous risquez de jouer bien seul en ligne. Par contre, est-ce que toutes les éditions vous en offrent assez pour justifier un achat annuel ? NHL 14 est très similaire à son prédécesseur : NHL 13 a amené la physique du patinage et une intelligence artificielle (AI) plus efficace, particulièrement à la défense. Cette année, nous avons en nouveauté la physique de collision, le nouveau système de bagarre et le nouveau mode « Vie de pro ».

Le hockey est l’un des sports de contact les plus violent, tous sports confondus (je ne veux pas partir de débat), et NHL 14 lui rend cette justice. La nouvelle physique de collision est intense : jamais dans les éditions précédentes, je n’ai eu ce plaisir de frapper les joueurs. Je me suis surpris à changer mon style de jeu pour incorporer cet aspect, tellement il est bien apporté. La physique prend en compte le poids, la vitesse et le positionnement du joueur. Les placages au beau milieu de la glace sont douloureux à regarder. Vous n’avez pas toujours besoin d’appuyer sur le bouton (ou le joystick) du placage pour avoir un impact; seulement la vitesse et la collision sera assez pour faire perdre le disque au joueur, ce qui est très réaliste.

L’autre aspect de collision qui a été amélioré est celui des poings dans le visage. Les batailles font parties de ce si beau sport qui est le nôtre, au point où c’est un des plus gros aspects améliorés de cette édition. Terminé ces batailles à la première personne qui avait été établies à l’édition NHL 10. Les batailles sont maintenant à la troisième personne ! La grosse addition est la mécanique de jeu de Fight Night (la branche de boxe de EA) ce qui rend le combats plus fluides et comportant plus d’options. Si ce format de combat est plus amusant, la façon de les gérer est différente. Il n’est plus seulement question de demander un combat pour en commencer un : après une mise en échec violente ou en tirant au but après le sifflet (pas de classe !), vous risquez de devoir répondre aux poings de vos adversaires. C’est très réaliste comme attitude et ça reflète bien le sport. Par contre, ces combats sont très fréquents et parfois, ça brise le momentum du jeu. Note personnelle : j’ai aimé le fait que lorsque vous engagez un combat avec une super star comme Malkin ou autre, c’est le « policier » (comme Brandon Prust par exemple) qui vient se battre. C’est bien pensé !

Tout cela semble bien beau alors pourquoi cette introduction qui semble négative Mr Bauer ? Et bien, à l’exception de ces 2 éléments, tout le reste est presque la même chose qu’auparavant. Le mode « Devient un pro », avec une nouvelle facette RPG, s’appelle dorénavant « Vie de pro ». Vous aurez à répondre à des questions des journalistes, des entrevues d’équipe lors de votre repêchage ou vous aurez quelques situations hors glace à gérer. Le tout se fait en format de texte, aucune vidéo. Vous avez parfois des images de vous sur un panneau mais rien d’extraordinaire. Toutes vos réponses vont changer comment 4 groupes de gens vous perçoivent, soit les fans, les joueurs, la direction de l’équipe et votre famille. Les réponses que vous donnez changent quelques aspects du jeu : si vous répondez aux questions comme une diva, par exemple, vous avez des chances d’être échangé. Cette addition aurait dû être plus poussée, un peu comme NBA 2K l’avait fait avec la création de marques de souliers ou de pouvoir rigoler avec les médias, bref se faire un nom dans l’industrie. Tous les autres modes, saisons, GM sont exactement pareils (de l’interface au gameplay) et ces modes (incluant « Vie de pro ») ont grand besoin de fraicheur. Les modes en ligne sont aussi similaires. Le mode EASHL vous permettra de faire exactement la même chose que « Devient un pro » mais en ligne (sans le mode RPG). Les pros dans le mode « Vie de pro » (hors-ligne) ne peuvent être emportés en ligne. Vous devrez donc faire 2 fois le travail, ce qui très dommage et frustrant.  Les commentateurs ont les même répliques depuis 2008 je crois; il serait temps que Gary et Bill sortent du nouveau stock !

Pour ce qui est de l’interface, c’est presque la même chose que NHL 13 et dans les menus des différents modes, comme « Devient pro » ou GM, c’est exactement la même chose : décevant. Les patinoires, les équipements et les choix de visages lors de la création semblent exactement pareil eux aussi. Donc côté graphique, aucun changement notable. L’intelligence artificielle est toujours aussi déficiente qu’elle l’était. Ce genre de point, qui est a mon avis très important, n’a pas changé d’une miette. Votre gardien va encore rester en position papillon à rien faire en regardant la rondelle à 2 pieds de lui, pendant que son homologue vole le match en multipliant les acrobaties et en arrêtant vos one-timer, comme si de rien n’était. Vraiment EA doit revoir ses priorités.

NHL 14 célèbre aussi les 20 ans de NHL 94, qui a révolutionné le jeu de hockey sur console. Ce mode est bien pensé; de la musique version 16 bit à la glace bleue. Bien que ce ne soit pas un mode complet, c’est assez pour jouer à quelques occasions avec un brin de nostalgie, ou pour tout simplement jouer à une version plus arcade du hockey.

En finale, j’ai un sentiment mitigé par rapport à cette édition : il n’y a pas beaucoup d’addition par rapport à l’année dernière. Le tout semble comme une finition d’idée déjà entamées, provenant de l’année précédente. L’ajout de la physique de collision c’est bien, mais ça boucle le travail accompli de l’année dernière. Les combats ont changé complètement, mais est-ce que je joue à NHL pour les combats ? Non. Il y a une mode plus intense de « Devient un pro », quelques textes et une barre qui m’indiquent que les fans aiment ça que je parle de tigre dans un entrevue. Ça manque de viande comme ont dit. NHL est un excellent jeu de hockey pour quelqu’un qui ne connait pas la franchise, mais pour la majeure partie de ceux qui y jouent depuis des années, nous avons vraiment l’impression d’avoir acheté NHL 13 1/2 et ça, même si c’est un très bon jeu.

 

  • Intense mise en échec et physique de collision
  • Addition de « Vie de pro »
  • Nouvelle mécanique de combat

 

  • Cruel manque de nouveauté dans les modes
  • Matériaux recyclés, trop recyclés pour certain.
  • Intelligence artificielle déficiente

 

Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Écrit par :

@WeistBauer
21 September, 2013

ETG sur les Réseaux