Commerciaux et annonces télé

Aujourd’hui, on fait un petit retour en arrière, jusqu’à nos racines collectives de Gamer. On parle souvent de génération des consoles pour établir des périodes ou des cycles de développement qui ont marqué l’industrie. Mais ce n’est pas tout de savoir qui étaient les gros joueurs ou dans quels contextes ils se sont démarqués. Des fois, une bonne campagne de marketing peut tout faire basculer.

Dans notre petit retour dans le passé, on va s’attarder ici aux commerciaux à la télévision pour chacune de ses générations. En plus des modes de marketing viral différentes d’aujourd’hui, c’est intéressant de voir comment ces machines étaient vendues.

Première génération (1972-1980)

La première génération de consoles s’établit avec le lancement de la Magnavox Odyssey, développé par Ralph Baer, en 1972. Cette génération se caractérise par les graphiques en noir et blanc, l’action se trouvant entièrement sur l’écran et des formes géométriques de base pour les éléments du jeu. C’est aussi la génération qui a vu naître la version domestique du jeu légendaire Pong.

Magnavox Odyssey


 

Coleco Telstar


 

—-

Deuxième génération (1976-1983)

Génération mythique qui comprend l’arrivée de l’Atari 2600 en septembre 1977 ainsi que le Colecovision en 1982. On parle souvent de cette époque comme étant l’Âge d’or du médium puisque ce fut une période où les jeux vidéos en arcade ont été les plus achalandés et l’innovation était grandissante pour attirer l’attention sur cette nouvelle attraction. On attribue cette génération aussi au “Crash” de 1983 où l’on vécu une récession de l’industrie. Le jeu E.T. vient en tête rapidement même s’il n’en fut pas tout à fait la cause. Les microprocesseurs deviennent aussi assez abordables pour être mis à profit des consoles.

Atari 2600


 

Colecovision


 

—-

Troisième génération (1983-1987)

On réfère cette génération à l’ère du 8bit. C’est avec elle que nous avons eu droit au Nintendo Entertainment System (NES) et le SEGA Master System. Le D-pad est apparu sur les contrôleurs et les graphiques à l’écran montraient des pixels de couleurs. On a eu aussi droit à l’écran défilant et les boucles de musique midi en plusieurs canaux.

NES


 

SEGA Master System


 

Commodore 64


 

—-

Quatrième génération (1987-1995)

Les manettes deviennent de plus en plus complexes ainsi que les sprites à l’écran (maintenant en 16bit), la 4e génération nous a aussi donné l’une des premières guerres de consoles entre Nintendo et SEGA. Les couleurs étaient plus vibrantes et les arrière-plan plus détaillés, la musique est arrivée en stéréo. Tout le monde voulait capitaliser sur le succès de la NES et de sa percée sur les marchés domestiques.

SEGA Mega Drive


 

Super Nintendo


 

Turbografx-16


 

Neo Geo


 

1996 à aujourd’hui, en page 2

Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Écrit par :

@halokitty008
14 April, 2014

ETG sur les Réseaux