Quel(s) type(s) de gamer êtes-vous ? – partie 1

Chaque joueur est différent, il va s’en dire. Par contre, avez-vous déjà remarqué que certains amis adoptent une attitude bien spécifique lorsqu’ils s’immergent dans un jeu vidéo ? Certains privilégieront une tactique d’équipe, d’autres vous « rusheront », d’autres tenteront de briser le jeu, etc. Plusieurs chercheurs se sont penchés sur le sujet mais il n’y a malheureusement de consensus établis jusqu’à maintenant. Il nous est possible de quand même bien cerner des stéréotypes, ou des tangentes d’attitude d’un joueur en particulier. Dans cette première partie d’analyse, je vais vous présenter trois types d’attitude de joueurs.

Bernard Perron, un chercheur et professeur à l’Université de Montréal se pencha sur la question et sépara les joueurs en trois types d’attitudes distinctes : le gamer, le player et le gameplayer.

Le gamer

Le gamer est l’attitude privilégiée par une majorité de joueurs. Cette attitude se distingue par un joueur qui joue le jeu en suivant les règles qui ont été établis par les concepteurs de jeu. Celui-ci veut franchir les obstacles et étapes du jeu dans le but d’arriver à la fin de ce dernier, en suivant les missions présentées et en tentant de remplir les conditions de réussite établies. Si on remet le tout en contexte, le gamer, en jouant à GTA IV, va se rendre de missions en missions, dans le but de profiter du monde de Liberty City et compléter l’histoire de Nico Bellic jusqu’à son dénouement.

Le player

Le player, lui, va tenter par tous les moyens de jouer au jeu à sa façon propre. Il  ne suit aucunes règles du jeu et son plaisir sera en proportion du chaos causé. En reprenant l’exemple de GTVA IV, le player va tirer du plaisir à passer plusieurs heures à se promener en voiture et écraser des piétons et tenter d’échapper à la police et à l’armée. Il n’avancera pas dans l’histoire du jeu mais va plutôt profiter du système de règles morales pour semer un brin de destruction.

Le gameplayer

Le gameplayer est un espèce d’hybride, un méta joueur en quelque sorte. Il va se fixer des objectifs clairs et va tenter de les réussir en jouant d’ingéniosité. Il va tenter d’explorer le monde du jeu de tout bord et tous côtés pour trouver les bugs ou les glitchs qui vont lui permettre de remplir les conditions de son défi. Il pourrait tenter de battre un speedrun entre le stadium et l’île dans Liberty City, en exploitant le petit glitch de texture dans le stadium lui-même qui permet de gagner une longueur d’avance en tombant entre les craques du jeu pour atterrir sur l’autoroute qui mène à l’île convoitée.

Comme cité plus haut, on généralise ici, on stéréotypes. On ne peut pas cerner un joueur en particulier et lui attribuer une catégorie. Pour le bien des analyses, il a fallu bien différencier, aux extrêmes mêmes, ces attitudes. De plus, ces types d’attitudes peuvent varier d’un joueur à un autre, dépendant du jeu ou du « mood » du joueur à cet instant. On peut jouer à GTA normalement et un soir comme ça, décider de prendre une petite demi-heure pour tester nos habilités à « ranker » des étoiles. C’est pour cela que c’est une des perspectives qui fut avancées, mais il en existe d’autres, plus nuancées, qui se basent sur d’autres critères, que nous discuterons la prochaine fois.

Partagez l'article avec vos amis !
facebooktwittergoogle_plusreddittumblrfacebooktwittergoogle_plusreddittumblr
//

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Écrit par :

@halokitty008
08 February, 2013

ETG sur les Réseaux